Médiation animale

Notre approche

La médiation animale est une activité très riche est centrée sur la relation à l’autre, humain et non humain.

Participer au développement réciproque de publics en situation de handicap et/ou de fragilité et de nos partenaires canins ou autres (poneys, lapins, cochons d’inde, …) nécessite de la part de nos intervenants beaucoup d’empathie et d’altruisme, mais aussi de la créativité, une rigueur pédagogique et de solides compétences en éducation positive pour atteindre les objectifs fixés, ainsi qu’une grande capacité à se remettre en question. Cette approche nous permet d’avancer vers la différence et d’en faire une alliée plutôt qu’un adversaire.

DEFINITIONS
Très concrètement
Vidéos de présentation

Il existe en France différentes pratiques d’aide avec l’animal, qui sont référencées sous plusieurs définitions :

Thérapie Assistée par l’Animal (TAA) :

Intervention individuelle ou en groupe au cours de laquelle un animal, répondant à des critères spécifiques et introduit par un intervenant qualifié, fait partie intégrante du processus thérapeutique. Le but est d’améliorer le fonctionnement cognitif, émotionnel, physique ou social d’une personne. Cette pratique doit être documentée et évaluée (Delta Society).

Intervention Assistée par l’Animal (IAA) :

Se base sur les mêmes critères que précédemment mais sans nécessaire vocation thérapeutique. Elle intègre aussi les notions d’éducation et de loisirs.

Médiation animale :

La médiation animale consiste, pour une équipe humaine et animale, à intervenir auprès d’une ou plusieurs personnes pour améliorer leur «bien-être» physique, physiologique, psychologique, social… tout en respectant l’intégrité physique et psychologique des intervenants.

Il s’agit d’une approche complémentaire aux prises en charge institutionnelles

(éducatives , psychologiques, pédagogiques, psychomotrices…) où l’animal est le médiateur qui allié au cadre, au savoir-faire, aux connaissances de l’intervenant, va créer une situation singulière, valorisante, permettant la remise au travail de certaines problématiques, entraîner une motivation chez l’individu et permettre de donner du sens, de poser des objectifs.

L’animal médiateur permet de travailler sur différents objectifs en fonction des besoins de la personne mais également ce qu’elle souhaite puiser puis réutiliser dans sa relation avec l’animal.

Mise en place des interventions :

Elles nécessitent une ou des réunions préalables qui permettront : Une présentation de la médiation animale, de ses atouts et de ses limites. Des échanges autour des bénéfices attendus et le repérage des bénéficiaires potentiels (nombre, profil,…) Des réflexions sur les modalités pratiques de fonctionnement du dispositif et de traçabilité des interventions et des retours et bilans : fréquence, durée, forme…

Exemple de travail avec des enfants de 3 à 6 ans :

Les séances commencent par une présentation du chien, puis des exercices simples de motricité. Pour développer la conscience corporelle nous utilisons des outils tels que plots à picots, plateformes tactiles, gants de massage… Au niveau du langage, nous pouvons travailler l’articulation/prononciation des ordres par exemple, ainsi que le lexique autour du monde de l’animal, les chiffres, les couleurs… Nous pouvons également aborder les gestes qui évitent de s’exposer à des morsures ou encore mobiliser des jeux de stimulation mentale pour chien.


Nos interventions en médiation animale privilégient des bénéfices à long terme avec l’implication de l’équipe éducative, soignante, de la famille ou de l’entourage.